Histoire

 

Le site d'Argens Minervois a connu la présence humaine depuis la nuit des temps, en atteste la présence toute proche de l'important  oppidum du Mourrel Ferrat (IVème siècle avant J.C.) à cheval sur les Communes d'Argens et d'Olonzac au lieu dit Bassanel.
Possession de l'archevêché de Narbonne, il passa en 1215, lors de la croisade contre les Albigeois aux mains de Simon de Montfort qui le donna en fief à l'un de ses lieutenants. Il est ensuite vendu en 1356 pour payer la rançon de Jean II le Bon prisonnier des Anglais.

C'est à cette même période qu'il échappe aux ravages du Prince Noir qui ne put traverser avec ses troupes l'Aude en crue.
Argens devient ensuite, la propriété de Guillaume de Tournissan, seigneur de Serres, puis de Jacques de Verzeille (1529) qui prend le titre de Monsieur d'Argens.
Racheté en 1631 par Blaise de Graves d'une illustre famille de la province du Languedoc.

En 1722, Antoine de Niquet, Président du Parlement de Toulouse en prend possession.
En 1800, la famille Segonne acquiert la plus grande partie des terres ainsi que le château et ses dépendances.
Le XIXème siècle verra le village prendre un essor démographique important dû au développement de la viticulture moderne.
D'importants travaux modifieront l'aspect du château. On assistera aussi à la construction de l'église paroissiale Saint-Roch.

Argens aujourd’hui.

Le XIXème siècle verra le village prendre un essor démographique important dû au développement de la viticulture moderne. Dans les années 80, les derniers pinardiers ont laissé place aux bateaux de plaisance grâce auxquels Argens a connu un nouvel élan économique.
Les années 2000 ont vu croitre les activités touristiques et commerçantes.

Your SEO optimized title page contents